Blog

Marie-Ange et JessicaC’est lors d’une session théâtre en appartement que j’ai rencontré Jessica pour la première fois. Une jeune femme intéressante, inspirante et très dynamique. J’ai eu vent de son projet de roman graphique et étais loin de m’imaginer le résultat final. Avec Marie-Ange, dessinatrice diplômée au Cesan, elles ont réussi à donner vie à un projet rempli de sens et qui en dit long sur notre culture.

Résumé

Il y a quelques années, se demandant pourquoi et comment son grand-père guadeloupéen était arrivé en métropole, Jessica Oublié découvre un mouvement migratoire institutionnalisé par l’État français à travers un bureau, le BUMIDOM.
Le BUMIDOM est en effet créé en 1963 pour soutenir la relance de l’économie française. En vingt ans, 165 000 personnes originaires de Guadeloupe, Martinique, Guyane et de la Réunion passeront par lui. Tant et si bien qu’aujourd’hui, tous les Antillo-Guyanais nés en métropole ont un parent enregistré dans ses fichiers.

Le Bumidom, l’histoire d’une migration à la française

Pour ma part, j’ai entendu parlé du BUMIDOM, en prenant contact avec l’ANT (Agence Nationale du Travail), à mon arrivée en France continentale. Il était question de vérification de prise en charge de mon billet d’avion… Au détour d’une conversation avec l’administration, je me souviens qu’on m’avait indiqué que l’ANT était l’ancien BUMIDOM .

J’étais à mille lieux d’imaginer toute l’histoire, les sacrifices et les souffrances qui se cachaient derrière la mise en place de cette politique.

Tout au long de la lecture du roman, on mène l’enquête au côté de Jessica et Marie-Ange pour mieux comprendre et découvrir l’histoire de BUMIDOM. On part à la rencontre de spécialistes d’univers divers et de personnes directement concernées par cette politique de migration.
Au fil de la lecture, je me surprends à transposer tous les témoignages pour mieux comprendre ma propre histoire. Je vous assure que j’ai réussi à mettre le doigt sur de nombreux non-dits et sous-entendus familiaux.

Toute une culture en une lecture

Retour ou rencontre tous les 3 ans au pays ? Né sur le continent alors que nos parents sont nés dans les îles ? Né dans les îles et élevé par mamie et papie ou un autre membre de la famille ?
On a tous été touché de près ou de loin par le BUMIDOM. Cette politique migratoire a fortement bouleversé des histoire familiales ainsi que notre Histoire et influencée la vision de chacun de sa culture créole.

Pour en savoir un peu plus sur toute cette aventure littéraire, rendez-vous sur le site Péyi an Nou.

Marinades

Que vous me croyez ou pas , c’est la première fois que je fais des marinades ! J’ai toujours eu l’habitude de regarder ma grand-mère et ma mère les faire, plutôt spectatrice gourmande et impatiente de les manger au lieu de mettre la main à la pâte. Le plus dur pour reproduire cette recette était d’en avoir une ! Ma mère est plutôt « je mets autant de ci que de ça avec un peu moins de ceci », donc pour le résultat je me suis fiée à mes souvenirs de cuisine en famille. En fait, les marinades sont des accras de légumes avec beaucoup moins de farine et pas de levure.

Niveau de difficultéFACILE

Nombre de personne POUR 6 GOURMANDS MODÉRÉS

Temps de préparation PRÉPARATION : 15 min – REPOS : 60 min – CUISSON : 2 à 3 min par marinade

Ingrédients INGRÉDIENTS

  • 400g de malanga
  • 400g de carottes
  • 50g de giraumon
  • 2 brins de cives
  • 3 gousses d’ail
  • 3 branches de persil
  • 2 pincées de thym
  • 2 piments végétariens
  • 25 g de farine
  • Quelques gouttes de piment confit
  • Sel
  • Huile pour friture

Recette RECETTE

– Laver les légumes et les herbes.
– Eplucher les carottes, les malangas et le giraumon. Utiliser les trous les plus fins pour les râper. Réserver dans un bol.
– Hacher finement les cives, l’ail, le persil et le piment végétarien. Les rajouter au mélange de légumes ainsi que le thym, la farine et le piment confit.
-Saler, goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
– Laisser reposer minimum 1h au réfrigérateur.
– Faire chauffer l’huile.
– A l’aide de deux cuillères à café former des petites quenelles à déposer délicatement dans l’huile.
– Avec une araignée ou une écumoire, ôter les marinades quand elles sont bien dorées et les déposer sur du papier absorbant.

Les conseils de Spicy AnanasUNE PINCÉE DE SPICY ANANAS
– Pour réchauffer les marinades évitez le four à micro-ondes qui va les rendre caoutchouteuses. Mettez-les plutôt au four à 200°C ou à la poêle pour qu’elles retrouvent leur croustillant.
– Un indicateur : lorsque l’huile est assez chaude, les beignets flottent à la surface.
– Servir les marinades chaudes à l’apéritif ou en entrée.

Beignets de carnaval

Je n’ai pu vivre l’effervescence du carnaval en Guadeloupe qu’il y a peu de temps. En y participant, j’ai mieux ressenti l’importance de ces semaines de défilés aux Antilles et leur ancrage dans la tradition caribéenne. Les percussions, les couleurs chatoyantes et vives, les chorégraphies, la beauté des costumes, émerveillent et donnent envie de se défouler en suivant l’un des nombreux groupes carnavalesques.
Les beignets de carnaval sont le symbole gourmand du dernier jour de cette période et me font repartir en enfance. L’odeur de la cannelle et la tentation de se brûler les doigts, en les chipant, font aussi partie de la tradition.

Une étincelle d’histoire
La fête de Mardi Gras a une date différente chaque année qui est fixée par rapport à la fête de Pâques qui varie elle-même en fonction du cycle de la lune. Mardi Gras précéde le Mercredi des Cendres, 40 jours avant la fête de Pâques.
Avant la privation du carême, on en profite pour manger gras. En effet, par opposition au Carême , le carnaval est une période festive avec la levée des « interdits » et des règles habituelles, avec le travestissement, les déguisements exubérants ou extravagants , des tenues légères, …

Pour profiter de ce moment pendant ou après le carnaval, suivez la recette et vous obtiendrez des beignets de carnaval légers et goûteux.

Niveau de difficultéFACILE

Nombre de personne POUR 4 GOURMANDS MODÉRÉS – Environ 60 beignets moyens

Temps de préparation PRÉPARATION : 15 min – REPOS : 30 min – CUISSON : 3 min par beignet

Ingrédients INGRÉDIENTS
• 250 ml d’eau
• 100 g de beurre coupés en parcelles
• 1 bâton de cannelle
• 2 pincées de muscade
• le zeste d’un demi citron vert non traité ou bio
• 1 pincée de sel
• 1 cuillère à soupe de rhum
• 125 g de farine
• 4 œufs
• 10 g de sucre de canne
• Sucre glace
• Huile pour friture

Recette RECETTE

– Dans une casserole, faire bouillir l’eau, le zeste de citron, les épices, la pincée de sel et le beurre. Porter à ébullition pendant 5 minutes.
– Une fois le mélange bouilli, baisser le feu et verser la farine en une seule fois dans l’eau . Mélanger énergiquement .
– A force de mélanger, vous obtiendrez une boule de pâte.
– Eteindre le feu.
– Ajouter le premier œuf à la pâte et incorporer le vigoureusement à la pâte. Répéter l’opération pour chaque oeuf. A la fin, la pâte doit être souple.
– Incorporer le sucre roux.
– Laisser reposer la pâte 30 minutes.
– Mettre à chauffer l’huile de friture.
– Tester la température avec un peu de pâte. Si la pâte flotte l’huile est chaude. L’huile ne doit surtout pas fumer.
– Former des boules de pâte, à l’aide de deux cuillères et disposer dans l’huile.
La pâte à beignets triple de volume en cuisant. Si votre pâte est plus que parfaite, les beignets se tourneront tout seuls pour dorer .
– Goûter un beignet pour estimer le temps de cuisson pour qu’il soit doré et cuit à l’intérieur.
– Disposer les beignets dorés sur un papier absorbant dans un saladier et saupoudrer de sucre glace.

Les conseils de Spicy AnanasUNE PINCÉE DE SPICY ANANAS
Vous pouvez ajouter une gousse de vanille fendue dans l’eau.
Si votre pâte forme des grumeaux , mixez-la jusqu’à ce quelle soit lisse.

Giraumonade

Quand Gerty m’a demandé de faire une giraumonade, je me suis dit : « Mais c’est quoi ? ! » je n’en ai pas encore mangé. Eh oui, je découvre encore des plats traditionnels guadeloupéens. J’ai fait mes recherches dans le grimoire de ma mère ( elle a deux livres sur l’art culinaire créole que j’ai toujours vu dans la bibliothèque) et sur Google pour voir à quoi ça ressemblait. C’est sûr, je n’en ai pas encore mangé.
J’aime cuisiner le giraumon et toute la famille des courges donc je relève le défi. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le giraumon, c’est une variété de potiron.
La giraumonade s’accompagne de ce que vous voulez : chiquettaille de morue, viande roussie, farine de manioc….

Niveau de difficultéFACILE

Nombre de personne POUR 6 PERSONNES

Temps de préparation PRÉPARATION : 20 min – CUISSON : 15 min

Ingrédients INGRÉDIENTS
– 500g de giraumon épluché et coupé en morceaux
– 4 cives hachées
-3 branches de persil haché
-2 branches de thym
– 2 gousses d’ail écrasées
– 1 piment végétarien émincé
-1 demi oignon émincé finement
-huile de tournesol
– sel

Recette RECETTE
-Cuire 500g de giraumon dans 2 cm d’eau . Dés qu’il est cuit, égouttez-le et réduisez-le en purée à l’aide d’un presse-purée ou d’un gros fouet. Déssechez la purée, 5 min à feu doux sans cesser de remuer.
-Dans une poêle, faites revenir dans un peu d’huile ( environ 2 cuillère à soupe), l’oignon, les cives, l’ail, les épices et les herbes.
-Quand le mélange a coloré, ajoutez-le à la purée de giraumon. Servez chaud.

Les conseils de Spicy AnanasUNE PINCÉE DE SPICY ANANAS

Pourquoi pas présenter la giromonade comme dip dans un bol à l’apéritif pour changer du houmous et du guacamole.

 

Bokit’aw

Cela fait 4 ans que je ne suis pas rentrée en Guadeloupe, ça me fait vraiment bizarre, mon île me manque . Il y a des spécialités que je ne mange qu’en Guadeloupe, les cassaves au coco et les bokits, alors imaginez comment je rêve de retrouver certaines saveurs avec autant d’authenticité en région parisienne. Vous devez pensez que j’abuse car on trouve des bokits assez facilement en île-de-France, oui mais, car il y a toujours un mais, je refuse de payer un simple bokit à la morue plus de 5€. Des bokits garnis d’une préparation simple vendus à prix d’or, alors que ce sandwich n’est pas un produit de luxe, je dis non !

Le bouche-à- oreille m’a conduit à une adresse qui semble correspondre à mes critères: Bokit’aw. 

Rendez-vous est pris avec Gerty, pour découvrir la carte avec la formule à volonté. 
Ce jour là, j’étais un petit ogre qui avait besoin de sa dose de nourriture !

Nous arrivons dans une salle petite ( environ une vingtaine de places assises) mais lumineuse et malgré un ciel couvert, l’ambiance est posée : une musique de fond rythmée et à l’horizon un pan de mur nous transporte sur une plage de sable fin. Pour se désaltérer sous les Tropiques, les Vitamalt et les Colorado sont au frais.
Une petite hésitation pour savoir quoi prendre ( entre bokit et agoulou, je ne sais quoi choisir) et c’est bon, mon choix est fait. Une formule à volonté pour moi sans boisson , je fais attention à ma ligne 😉 J’ouvre la dégustation avec un agoulou double steak suivi d’un bokit au poulet boucané – une pause pour digérer un peu – et pour finir un autre agoulou double steak . Je vous rassure, j’ai demandé un doggy bag pour en rapporter la moitié.

Pour résumer Bokit aw c’est une immersion en Guadeloupe dans un coin de Paris. L’accueil est souriant et chaleureux. Une carte faite avec humour et gourmandise qui fera sourire les créophiles avertis. Il y en a pour tous les goûts côté bokits, carnivore ou végétarien vous trouverez votre bonheur.

  • Ce que j’ai aimé : l’accueil 
 – l’explication de l’offre à volonté et la carte 
 – le prix 
 – le doggy bag
  • 

Ce que j’ai moins aimé : -la cuisson de l’oeuf de l’agoulou

Ma note : 7/10

———————–
BOKIT’AW
52 rue Boinod – 75018 Paris
Ouvert du mardi au vendredi de 11h30 – 15h et 18h30 – 22h
le samedi et dimanche de 12h – 15h et 18h30 – 22h
Livraison à domicile
Dégustation sur place ou à emporter

Il y a des jours où les cheveux ont l’air de dire “laisses-moi tranquille”
Pour éviter tout craquage au petit matin, la meilleure solution est de laisser vos cheveux faire leur vie. Dites-vous qu’il y a des jours avec et des jours… avec prise de tête.
Mais rassurez-vous, le fameux “Bad hair day” dont parlent toutes les blogueuses peut être synonyme de panache.
Avec un petit accessoire, ni vu, ni connu !
Ohlacurly l’a bien compris et vous propose 3 idées coiffures très simples à réaliser avec le bandeau Suzy Soleyla®, les jours de rébellion.

IDÉE COIFFURE 1

Tuto coiffure par ohlacurly

IDÉE COIFFURE 2

Tuto coiffure par ohlacurly

IDÉE COIFFURE 3

Tuto coiffure par ohlacurly

Mais qui est Ohlacurly?

Il y a des personnes comme ça, que vous ne connaissez pas, que vous n’avez jamais rencontré et qui pourtant vous inspire de la sympathie. Siorky fait partie d’une de ces personnes. C’est avant tout une grande fan des accessoires Soleyla qui partage sur les réseaux ses astuces et conseils beauté. Elle a des cheveux magnifiques et pour le coup totalement rebelles.

Je vous invite à aller voir ce qu’elle fait sur sa page Facebook ou Instagram.

Crépus ou bouclés, peu importe le type de cheveux, seule votre imagination peut limiter vos idées coiffures. Le bandeau Rosie Soleyla® est un bandeau pas comme les autres dont les bandes longues d’attache et la base large permettent de diversifier les coiffures au quotidien.

Gwenaëlle vous présente ses 6 idées coiffures avec le bandeau Rosie.

IDÉE COIFFURE 1

Side hair avec le bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 2

Attaché avec le bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 3

Side Bun avec le bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 4

Puff avec le bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 5

2 buns avec le bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 6

High Bun avec le bandeau Rosie

Mais qui est Gwenaëlle?

Plus connu sous le nom de Perle d’ébène, je l’ai rencontrée lors d’un évènement durant lequel j’ai réalisé le tout premier défilé Soleyla®. Elle m’a confié lors d’une discussion qu’elle n’était pas très bandeau. J’ai tout de suite eu envie de la faire déchanter. Et je crois que j’ai réussi. Jetez donc un oeil à son post au sujet de son bandeau Soleyla®.

Je vous invite à découvrir son univers sur sa page Facebook ou Instagram.

Crépus ou bouclés, peu importe le type de cheveux, seule votre imagination peut limiter vos idées coiffures. Le bandeau Rosie Soleyla® est un bandeau pas comme les autres dont les bandes longues d’attache et la base large permettent de diversifier les coiffures au quotidien.

Ohlacurly vous propose 4 idées coiffures très simples à réaliser.

IDÉE COIFFURE 1

Tuto coiffure - Bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 2

Tuto coiffure - Bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 3

Tuto coiffure - Bandeau Rosie

IDÉE COIFFURE 4

Tuto coiffure - Bandeau Rosie

Mais qui est Ohlacurly?

Il y a des personnes comme ça, que vous ne connaissez pas, que vous n’avez jamais rencontré et qui pourtant vous inspire de la sympathie. Siorky fait partie d’une de ces personnes. C’est avant tout une grande fan des accessoires Soleyla qui partage sur les réseaux ses astuces et conseils beauté. Elle a des cheveux magnifiques et pour le coup totalement rebelles.

Je vous invite à aller voir ce qu’elle fait sur sa page Facebook ou Instagram.

Les noeuds pour les cheveux sont tellement mignons qu’on pense souvent à tort qu’ils sont dédiés uniquement aux petites filles.
Ohlacurly vous propose ici 3 idées coiffures très simples à réaliser qui démontre bien qu’un petit noeud peut également être synonyme de féminité.

IDÉE COIFFURE 1

Tito coiffure - Noeud Olivia 2

IDÉE COIFFURE 2

Tito coiffure - Noeud Olivia

IDÉE COIFFURE 3

Tito coiffure - Noeud Olivia

Mais qui est Ohlacurly?

Il y a des personnes comme ça, que vous ne connaissez pas, que vous n’avez jamais rencontré et qui pourtant vous inspire de la sympathie. Siorky fait partie d’une de ces personnes. C’est avant tout une grande fan des accessoires Soleyla qui partage sur les réseaux ses astuces et conseils beauté. Elle a des cheveux magnifiques et pour le coup totalement rebelles.

Je vous invite à aller voir ce qu’elle fait sur sa page Facebook ou Instagram.

L’histoire derrière le tableau

J’ai toujours été nulle en Histoire. Sans doute parce que sous une température de 30° à l’ombre, l’histoire des rois et chateaux de France me semblait bien loin… Continue reading Le 14 juillet Outre-Mer

X